Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CLCV de Paris

NON au passage en force de la RIVP pour installer des antennes relais !

24 Avril 2017, 16:56pm

Les adhérents CLCV locataires de la RIVP ont dû descendre dans la rue pour stopper le Montage d’antennes de téléphonie mobile au 58 rue du Théâtre Paris XV.

Malgré une pétition signée par 52 locataires s’opposant à la pose de trois antennes relais Bouygues sur la toiture terrasse de leur résidence, leur bailleur a autorisé le montage des antennes, un dimanche de décembre à l’aube…

En l’absence de transparence et de bonne volonté de la RIVP, les locataires s’estiment fondés à mettre en œuvre le principe de précaution par tous moyens.

Ils revendiquent un droit à la jouissance paisible de leur logement,

Ils exigent l’attestation d’assurance en responsabilité civile qui garantit les conséquences dommageables sur les locataires électro-sensibles et les voisins qui ont manifesté leur inquiétude, de l’utilisation de ces antennes relais.

Ils ont adressé plusieurs demandes de mesure d’exposition auprès de l’ANFR[1] pour connaitre leur exposition avant l’adjonction de cette installation, or leur exposition est déjà, pour certains, de 2V/m.

Ils ont déposé un recours auprès des services de l’urbanisme de la Ville de Paris, et du Président de la Commission de Téléphonie Mobile, avec le soutien de la Mairie du 15ème.

Ces installations peuvent présenter un risque pour la santé ce qui rendrait les logements non décents, malgré les prescriptions légales. Ce risque est d’ailleurs confirmé par Monsieur Philippe GOUJON Député de Paris et Maire du 15ème arrondissement, qui avait émis un avis défavorable au projet.

Par ailleurs la concertation prévue par l’art.44 alinéa 2 et 44 quater de la loi du 23 décembre 1986, n’a pas été mise en œuvre de manière satisfaisante.

La RIVP aurait-elle changé son objet social et devenue un loueur de terrasses pour les opérateurs de téléphonie mobiles plutôt qu’un bailleur social ?

Les locataires poursuivent leur combat et ont saisi la commission départementale de concertation pour obtenir le respect de la loi SRU et du Plan de concertation locative.

La RIVP va-t-elle obliger ses locataires à aller jusqu’au tribunal pour défendre leur droit à un cadre de vie paisible ?

La CLCV leur apporte son soutien dans ce combat.

Catherine Bidois

 

 

[1] Agence Nationale des Fréquences

 

NON au passage en force de la RIVP pour installer des antennes relais !

Commenter cet article