26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:13

M6 recherche pour son émission Capital une famille qui accepterait de témoigner sur les difficultés que rencontrent les « classes moyennes » pour se loger.

la journaliste souhaite recueillir le témoignage d’une famille dont le couple travaille (ou d’un parent célibataire) mais pour qui, en raison de petits salaires (au total entre 2300€ et 3429€, divisé par 2 pour le cas d’un parent célibataire), le loyer pèse lourd dans le budget (environ 1/4 ou 1/3). Cette dépense indispensable empêche cette famille (ou parent) de faire certaines activités ou la pousse régulièrement à faire des choix.

Ils ont fait une demande de logement social mais sans succès.

Cette séquence  permettrait d’illustrer une situation que beaucoup de personnes rencontrent et à terme pourrait faire bouger les choses.

Le tournage aura lieu entre le 20 août et le 1er septembre 2014, compris.

Si vous êtes intéressé(e), contactez Marine Suzzoni: marine.suzzoni@m6.fr

Voir les commentaires

Partager cet article

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 11:53

Des résidents d'un immeuble de Paris Habitat ont subi pendant 5 jours une panne de connexion "triple play" installée par le bailleur. Celui-ci s'étant déclaré non responsable de la panne, les locataires se sont tournés vers l'opérateur téléphonique qui ne voulait rien entendre.

Une démarche de la CLCV auprès de l'opérateur a finalement abouti à une indemnisation de 50 € par abonné lésé. Mais à condition que nous ne révélions pas son nom.

Partager cet article

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 15:00

Dans le cadre d'une enquête nationale, la CLCV cherche des personnes ayant voyagé par avion et rencontré les problèmes suivants: bagage égaré par le transporteur, facturation supplémentaire des bagages par le voyagiste.

Si vous êtes dans ce cas et que vous acceptez de témoigner, y compris devant une caméra, contactez Olivier Gayraud: o.gayraud@clcv.org , 01 56 54 32 10

Partager cet article

30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 18:32

Vincent Perrot et Edward Watteeuw, président et vice-président de la CLCV Paris, ont rencontré, ce mercredi 30 juillet, Arnaud Anantharaman, conseiller chargé du logement au cabinet de Anne Hidalgo.

Nous avons demandé pourquoi les associations de locataires n'avaient pas été invitées à la réunion de juin qui s'est conclue par un pacte pour l'habitat à Paris. Il nous a été répondu que seuls les promoteurs et institutionnels de l'immobilier avaient été conviés, pour parler notamment de transformation de bureaux en appartements, de surélévation des immeubles, et de tout ce qui pouvait augmenter le nombre de logements dans la capitale.

La CLCV a répété ses demandes, faite précédemment auprès de l'adjoint au logement, en matière de publicité, par la Ville, pour les élections HLM de l'automne prochain et de mise en place d'un portail virtuel où chacun pourra trouver tout ce qui concerne ces élections, leur importance, comment se présenter, les coordonnés et positions des principales associations de locataires, ...

Arnaud Anantharaman a indiqué que la mairie cherchait à améliorer les enquêtes de satisfaction des locataires en logement sociale, trop positives à son goût. Nous lui avons proposé de travailler avec notre réseau d'adhérents, afin de faire un état des lieux plus critique et de proposer un questionnaire moins consensuel.

Enfin, nous avons réitéré notre demande de rencontrer Anne Hidalgo, pour aborder tous les sujets que traite notre association: le logement certes, mais aussi la consommation, la santé, les transports, ...

Partager cet article

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 11:39

Le 23 juin, Anne Hidalgo a réuni à l'Hôtel de Ville les acteurs du logement à Paris. Un Pacte "Logement pour tous à Paris" semble avoir été conclu, dont nous n'avons pas appris grand chose.

Étonnée de ne pas avoir été conviée à cette manifestation pour que les locataires et les propriétaires de leur logement puissent donner leur point de vue, la CLCV Paris a demandé par courrier des explications à la maire de Paris.

Celle-ci n'a pas à ce jour répondu, pas plus qu'elle n'a accédé à notre demande de la rencontrer pour discuter des différents sujets qui intéressent nos 3 000 adhérents: logement, transports, consommation, élections HLM, ...

Vincent Perrot, Président de la CLCV Paris, et Edward Watteeuw, Président de la CLCV Ile de France, seront cependant reçus le 30 juillet par le conseiller logement d'Anne Hidalgo. Une rencontre qui, nous l'espérons, permettre de préparer un autre avec la Maire de Paris.

Partager cet article

21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 16:42

Une journaliste de l’émission « Capital » (M6) recherche le témoignage d'une famille "tout au gaz" (cuisson, chauffage, eau), abonnée chez GDF-Suez. Ce foyer a une facture moyenne de (plus ou moins) 1 200 euros annuels. Dans l'idéal, cette famille a du mal à payer sa facture. Aucune contrainte géographique.

Dans un premier temps, des entretiens téléphoniques auront lieu ce qui lui permet d'avoir différents échanges avec les consommateurs. Le tournage s’effectuera dès le début du mois d'août.

Si vous répondez à ce profil, et acceptez de passer à la télévision, contacter Sandrine Perrois: s.perrois@clcv.org

Partager cet article

10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:02

En mars 2010, la loi rendait obligatoire l'installation de détecteurs de fumée par les locataires ou les propriétaires occupants dans tous les logements à partir de mars 2015. La loi Alur, en 2013, a imposé le paiement de ces détecteurs par le propriétaire. Aujourd’hui, Paris-Habitat (et d’autres bailleurs sociaux) essayent de contourner la loi en imposant une installation payante même pour ceux qui ont déjà installé leur détecteur à leurs frais. Pour la CLCV Paris, c’est non.

Avec la quittance de juin, nous avons tous reçu plusieurs documents de Paris Habitat (PH)

- une lettre informant les locataires que PH avait signé en 2012 un accord collectif avec plusieurs associations de locataires, imposant à tous l'installation par PH de détecteurs de fumée au prix prohibitif de 66 € payables à raison de 55 centimes par mois pendant 10 ans!

- un avenant à cet accord, datant de mars 2014, qui stipule que, conformément à la nouvelle loi sur le logement (loi ALUR), PH fournira les détecteurs, mais fera payer leur installation à tous les locataires, à raison de 13 centimes par mois pendant 10 ans !

Dès 2012, la CLCV a refusé de signer cet accord, considérant que le prix imposé par PH était totalement disproportionné (à titre de comparaison, la RIVP proposait alors, non pas 55, mais 29 centimes par mois dans un accord non obligatoire) et que cet accord était imposé à tous, y compris les nombreux locataires prudents qui avaient déjà acheté et installé un détecteur !

En mars 2014, la Loi sur le logement dite Alur a changé la donne : désormais, c'est aux propriétaires et non plus aux locataires qu'il incombe de fournir et d'installer les détecteurs. Avec une mauvaise foi manifeste, PH, profitant de la rédaction ambigüe du paragraphe 3, considère que, certes le propriétaire achète le détecteur, mais c'est au locataire de payer l'installation ! Il a donc rédigé un avenant à l'accord de 2012 imposant à tous les locataires, y compris ceux qui ont déjà installé eux-mêmes un détecteur, de payer 13 centimes par mois pendant 10 ans ! Cet avenant a été signé par quatre associations de locataires. Seule des associations représentées au CA de PH à avoir refusé de signer: la CLCV.

A la demande de Jean-Jacques Anding, administrateur de la CLCV Paris et représentant de la CLCV au Conseil de Concertation Locative Patrimoine de Paris-Habitat, le président de la CLCV Paris a envoyé un courrier recommandé au directeur de PH, pointant le non-respect par PH de l’article 42 de la loi n°86-1290 du 23 décembre 1986, qui prévoit la notification individuelle aux locataires de l’accord, afin qu’ils aient la possibilité de le contester et où nous demandions l'annulation de l'avenant.

Paris Habitat s'est empressé de nous répondre qu'ils ne connaissaient pas cet article de loi (sic), qu'ils ne l'avaient donc jamais appliqué (resic), qu'ils allaient en conséquence joindre à la quittance de juin la copie de l'accord collectif et de son avenant, avec une lettre explicative par laquelle les locataires seront informés qu'ils peuvent refuser cet accord dans un délai de 2 mois.

Nous avons donc déjà obtenu une première victoire : PH commence à respecter la loi et les droits des locataires. Mieux, le bailleur s'engage à faire de même pour tous les accords collectifs à venir et dans les délais, ce qu'il n'a pas fait cette fois : en effet, les locataires vont pouvoir refuser un accord, alors que les détecteurs ont déjà été majoritairement posés sans que personne ne sache qu'il en coûtera à chacun 13 centimes par mois pendant 10 ans.

La CLCV Paris étudie actuellement tous les moyens juridiques de recours en annulation de cet avenant. Mais, en attendant, tous les locataires de Paris-Habitat ont jusqu'à fin août pour refuser par écrit cet avenant : toutes les modalités se trouvent dans la lettre de PH que vous avez reçue avec la quittance de juin.

Il faut absolument envoyer massivement ce courrier de refus à PH : il y va de l'intérêt de tous les locataires de PH, et aussi de la crédibilité de la CLCV (n'oublions pas que les élections HLM approchent !) qui s'engage à mener cette action avec vous tous jusqu'à ce que PH soit contraint d'appliquer la loi : fournir et installer les détecteurs (et rembourser ceux installés par les locataires à leurs frais) sans que les locataires n'aient à payer quoi que ce soit !

Rappelons que cette lettre de refus ne signifie aucunement que nous refusons l'installation des détecteurs par PH. Bien au contraire, car nous sommes la seule association de locataires représentée au CA de PH qui défend tous ceux d'entre nous qui, par prudence, ont déjà installé un détecteur et que PH condamne à la double peine: outre l'appareil qu'ils ont déjà payé et installé, ils devront, si nous ne gagnons pas, payer également les 13 centimes par mois pendant 10 ans, car PH refuse obstinément de les rembourser, ce que prévoit pourtant la loi.

Contact : Jean-Jacques ANDING, jjanding@wanadoo.fr, 06 88 77 68 64

Ce n’est que le début : la même action est prévue très prochainement pour les locataires de la RIVP, et la CLCV Paris fera de même avec les autres bailleurs si nécessaire.

Partager cet article

9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:06

Dans le cadre d'une émission télé sur les comparateurs internet, nous recherchons des consommateurs utilisant ces comparateurs de manière régulière pour leurs achats de biens et de services.

Si vous répondez à cette description et acceptez de témoigner devant une caméra, contactez Olivier Gayraud: o.gayraud@clcv.org

Partager cet article

3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 09:29

La CLCV recherche un particulier qui subit des désagréments suite à la communication de ses données personnelles pour un programme de fidélité.

Il peut s’agir par exemple d’un consommateur :

  • qui reçoit des offres promotionnelles ou des appels de la part d’enseignes auprès desquelles il n’est pas client
  • qui reçoit des promotions en cascade
  • qui a essayé de se désinscrire d'un programme ou d'obtenir sans succès la communications des informations personnelles détenues par le professionnel concerné

Si vous correspondez à cette demande, et que vous acceptez de témoigner devant une caméra, contactez Olivier Gayraud au 01 56 54 32 10

Partager cet article

25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 16:34

Partager cet article

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog