Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 10:26

Ce 19 décembre, la CLCV rend publique une enquête, réalisée entre samedi 13 et mardi 16 décembre 2014, et concernant l’étiquetage des poissons de mer et d’aquaculture vendus au détail. Menée par les bénévoles de l’association, elle couvre 111 points de vente et 280 étiquettes sur 21 départements.

Elle montre que les nouvelles dispositions de réglementation communautaire d’information du consommateur (zone de pêche précise, catégorie d’engin de pêche) sont très peu mentionnées.

Pour les poissons pêchés en mer (lotte, cabillaud, merlan et sole), la mention du nom scientifique de l’espèce n’est présente que dans la moitié des cas, alors qu’il ne s’agit pas d’une nouveauté réglementaire. Sa présence est plus fréquente en grandes surfaces que dans les commerces de détail. Pour le consommateur, la mention scientifique garantit pourtant l’espèce précise qui est commercialisée.

Les mentions nouvelles, pour ces poissons de mer, sont présentes dans moins de 10 % des cas. La zone de pêche précise, au-delà du très général Atlantique Nord-Est par exemple, permet pourtant de signaler une typicité de produit et renforce la transparence. La technique de pêche offre quant à elle des garanties sur le respect de la durabilité des pratiques.

Le constat est le même pour les poissons d’élevage (le saumon, dans notre enquête). Ce secteur n’a pas connu d’évolution réglementaire concernant son étiquetage.

Pourtant, la mention du pays d’élevage, assez fréquente (82 % des cas) n’est pas généralisée. Quant au nom scientifique, il est présent dans un peu moins de 2/3 des cas.

A Paris, où l'enquête a été menée sur quelques poissonneries, le constat es le même qu'aileurs en France.

Au vu de cette enquête, nous demandons une pleine application des règles d’étiquetage et que des contrôles soient effectués, rendus publics et les manquements sanctionnés.

Partager cet article

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 09:39

71 élus chez les les bailleurs d'Ile de France, ce sont 10 élus CLCV de plus qu'en 2010 pour défendre les locataires en logement social.

Grâce à tous les locataires qui lui font confiance, la CLCV sort renforcée de ces élections !
Un grand merci à tous ceux et celles qui lui ont donné leur voix pour ce scrutin 2014.
Pendant quatre ans, au sein de près de 60 conseils d'administration de bailleurs franciliens où elle a été élue, elle vous représentera, forte et fidèle à ses engagements grâce à vous !

Un grand merci également à tous ces bénévoles qui aident tous les jours à nous faire connaître, et qui se sont dépensés sans compter depuis septembre.

Vincent Perrot, Président de la CLCV-Paris, et tout son conseil d'administration.

Partager cet article

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 17:03

Après huit ans d'attente, et deux élections, la CLCV obtient enfin un siège au conseil d'administration de la RIVP.

Cee succès, nous le devons à notre action, et à la mobilisation de nos adhérents sur le terrain. Un grand merci à tous.

Partager cet article

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 11:35

Arrivé deuxième, Monique GRODZENSKI conserve son siège au conseil d'administrration d'Elogie.

Ce résultat est dans la droite ligne des autres résultats déjà connus. La CLCV Paris conserve ses positions, voire les améliore chez certains bailleurs. Notre travail sur le terrain depuis des années est reconnu par les locataires,

Partager cet article

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 09:58

Trois élus à Sofilogis, un à Efidis, la CLCV Ile de France continue d'engranger les succès aux élections HLM.

En revanche, nous perdons notre siège à la SIEMP., au bénéfice de Droit au logement (DAL) qui ne semble pourtant pas très assidu aux séances des conseils d'administration où il siège.

Nous publierons d'autres résultats demain. Mais encore et toujours un grand bravo à tous les adhérents de la CLCV qui se sont mobilisés pour faire de ces élections un succès de notre organisation.

Partager cet article

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 09:49

La CLCV garde ses représentations chez quatre bailleurs sociaux franciliens: Logirep, Domaxis, Antin Résidences et HSF.

Chez Logirep, Béatrice Molliere représentera notre association. Elle est arrivée en 2eme position, tout comme Jean-Pascal Ballu chez Domaxis, Chez Antin, Jean Pierre Gleize est arrivé en tête. Chez HSF, Hélène Fietko n'est qu'en 3eme position, mais elle garde son siège.

D'ores et déjà, nous pouvons nous féliciter de ces résultats, acquis grâce à la mobilisation de nos adhérents sur place, et de nos salariés.

Partager cet article

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 11:18

Dans le cadre de ses missions d’aide aux locataires, la CLCV organise une formation au contrôle des charges locatives, 1er niveau de connaissances - à l'intention.de ses adhérents, le vendredi 12 décembre à partir de 17h, dans ses locaux (29 rue Alphonse Bertillon, 75015)

Objectif : Acquérir une meilleure autonomie dans le domaine, revoir les fondamentaux et mettre à niveau ses connaissances.

Inscription par mail à accueil@clcvparis.org

Partager cet article

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:35

A sa demande, Jean-Piere Teyssier, médiateur tourisme et voyage a été reçu longuement à la CLCV Paris,le 3 décembre, afin de nous exposer ses missions et ses attentes vis à vis des associaztions de consommateurs.

La médiation tourisme et voyage couvre les activités des agences de voyage, des tours opérateurs et des transporteurs de voyageurs. Elle intervient après une première réclamation auprès du professionnel concerné, si la réponse de celui-ci ne satisfait pas le consommateur mécontent d'une prestation. En 2014, la médiation tourisme et voyage aura traité quelques 2 300 plaintes, avec 80% d'acceptation de ses avis par les deux parties.

Mais la médiation ne vient qu'en deuxième recours, après qu'une première démarche auprès du professionnel se sera révélée infructueuse, et avant une éventuelle action en justice. Pour J.P. Teyssère, les associations comme la CLCV Paris ont leur rôle à jouer dans la préparation des dossiers, le conseil aux consommateurs, les contacts avec les professionnels mis en cause, et le passage aux juristes de la médiation. Le Médiateur est par ailleurs preneur de nos suggestions afin d'améliorer ses avis.

Partager cet article

Published by Vincent - dans Consommation
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 16:26

Les résultats des élections HLM commencent à tomber, et la CLCV maintient sa présence chez les bailleurs sociaux, avec parfois des scores en progression.

Citons:

- Batigère Île de France : notre administrateur, Daniel Messin sortant est réélu
- Toit et Joie : un nouvel élu CLCV, Hichem Belaïd, remplacera Louis Raymond
- ICF La Sablière : Notre administrateur sortant Albert Grandmaison est réélu
- Paris Habitat : Jean-Jacques Anding est un nouvel élu CLCV en remplacement de Lydie Sigonneau

Concernant Paris Habitat, il faut noter une progression sensible de la CLCV en pourcentage et en voix (+ 4% et + 650 voix alors que le taux de participation baisse). Le SLC-CSF perd 5% par rapport aux élections précédentes (-1 900 voix) et un siège. Quant à la CNL, elle perd 3% et 1 300 voix.

Partager cet article

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 11:48

Le 17 septembre dernier, la CLCV publiait les rapports établis par la Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos) concernant l’inspection de 67 bailleurs. Nous avons aussi interpellé la ministre du Logement et les représentants des bailleurs sociaux afin que ces rapports soit rendus publics par l’administration. Nous n’avons eu aucun retour de leur part, ce qui est regrettable.

Parmi les 46 nouveaux rapports publié aujourd'hui sur le site internet www.clcv.org, quelques-uns concernent la proche banlieue parisienne.

L’OPH d’Aubervilliers est sévèrelent jugé car « la visite [de son] patrimoine a fait apparaître un besoin important d’entretien sur certains sites ainsi que des carences en matière de sécurité ». Pour l’année 2012, le bailleur comptait ainsi 145 ascenseurs où sont survenues 2 853 pannes dont les trois quarts dues à une défaillance technique.

Le bailleur SEMISO à Saint-Ouen est pointé pour dépassement de plafonds de loyers (pour 179 logements), des provisions de charges trop élevées (« Douze programmes font l'objet de provisions supérieures à 117 % des charges réelles ») ou des récupérations illégales de charges.

Les charges sont le problème récurrent de cette seconde vague de rapports. La Miilos dénonce des absences de régularisation, des charges indûment facturées aux locataires ou des provisions trop élevées.

Au sujet des attributions de logements (cf notre action auprès de Paris habitat), les rapports constatent trop souvent un certain manque de transparence : nombre de commissions n’examinent toujours pas 3 dossiers pour 1 logement à attribuer.

La CLCV propose aux parties prenantes du secteur de mieux tirer profit des inspections de la Miilos. Outre leur mise à disposition du public, il s’agit notamment :

- d’améliorer la gouvernance par une meilleure information et formation du conseil d’administration. De donner aux administrateurs les moyens d’une expertise indépendante.

- de veiller à la disparition définitives des loyers, ou augmentation des loyers, au-delà des plafonds légaux ; d’améliorer le dispositif de régularisation des charges et de respecter le principe des accords locatifs.

- de se saisir des cas de logements hors normes sur des questions de sécurité ou de santé.

- d’interdire de façon réglementaire les pratiques de gestion active de la dette quand le bailleur a normalement accès au fonds du livret A.

Partager cet article

Recherche